Reportage – Journées européenne des métiers d’art : dans l’atelier de l’ébéniste Christian Pingeon

maison-christian-pingeon

Journées des métiers d’art : dans l’atelier de l’ébéniste Christian Pingeon

Punlié le 28 mars 2015

Le dernier week-end de mars, les artisans et maîtres d’art ouvrent leurs ateliers au public dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art. L’occasion de découvrir des savoir-faire rares et à préserver.

« Né dans les copeaux ». En avant-goût de ces Journées des métiers d’art, nous vous proposons d’entrer dans l’atelier de Christian Pingeon, maître ébéniste, situé à proximité de la place des Vosges à Paris. Spécialiste de la période allant du XVe au XVIIIe siècles, il restaure et recrée des boiseries murales, des cheminées, des bibliothèques, dans la tradition du XVIIIe siècle. Ancien Compagnon, il est « né dans les copeaux », car sa famille exerce ce métier depuis 4 générations.

Son atelier regorge de boiseries, cheminées, bibliothèques et parquets de Versailles ou en marquetterie. « L’essence utilisée est le chêne, car c’est un bois que les insectes n’attaquent pas, si on enlève une partie appelée aubier », précise Christian Pingeon. Une cheminée Louis XIII au décor sobre, un chef d’oeuvre réalisé par un compagnon, un ancien rabot à 3 fers, des maquettes de projets, des boiseries sculptées de fleurs ou de feuillages, se côtoient pêle-mêle dans la boutique.

« Du patrimoine futur ». Christian Pingeon travaille aussi bien pour les particuliers et que pour les monuments historiques. Il a restauré pour le château de Versailles les boiseries de la chambre de la Reine et le parquet dit « de Versailles ». Plus récemment, il a réalisé pour le musée d’art et d’histoire du judaïsme, non loin de son atelier, les boiseries de la chambre du duc, datant du XVIIe siècle.

Il travaille actuellement pour un appartement place des Vosges à Paris, où il réalise des boiseries sculptées à la main, pour la salle à manger, le salon, et deux chambres. Il nous dévoile les boiseries du salon qui ne sont pas encore fixées aux murs, avec des sculptures représentant les fables de la Fontaine, dessinées par lui. Sculpture à la main oblige, le travail pour le salon et la salle à manger a demandé 2 ans et demi.

Il confie continuer à faire ce métier qui se perd « par passion » « On est des dinosaures, je ne connais plus d’artisans en France qui puissent faire ce type de travail ». Pour lui, les réalisations faites dans cet appartement de la place des Vosges, sont une des plus belles de sa vie. « C’est du patrimoine futur », affirme-t-il.

Atelier de Christian Pingeon
33 boulevard Beaumarchais
75003 Paris
Ouvert sur rendez-vous

2018-06-22T01:14:55+00:00